Les enfants des Lumières #1

les-enfants-des-lumieres-1Titre: Les enfants des Lumières, 1759 La plume de l’ange #1
Auteurs: Laure Bazire & Flore Talamon
Prix: 14, 95€
Pages: 279
Edition: Nathan
L’histoire: Paris, 1759: les philosophes tentent de publier Encyclopédie malgré la censure. Judith Amelot, fille d’imprimeur, se passionne pour le métier de son père. Mais ce dernier est brutalement arrêté, sans raison apparente, sur ordre de roi. A dix-sept ans, la jeune fille doit assumer seule la responsabilité de l’imprimerie, face à l’hostilité des ouvriers. Désespérée, elle reçoit une lettre qui lui redonne courage et dans laquelle l’auteur, anonyme, lui déclare sa flamme. Pourtant, Judith n’est pas au bout de ses peines. Quelqu’un cherche manifestement à anéantir la famille Amelot. Qui ? Et pourquoi ?

Mon avis: J’ai tout de suite été tenté par cette aventure, qui mêle histoire et livre ! La période prérévolution (et Révolution soi-disant passant) me passionne. J’avais extrêmement hâte de découvrir cette période dans un livre…

J’ai immédiatement aimé la plume des deux auteurs, dès les premières pages on plonge dans l’univers de la « Révolution ». Lors de notre lecture on trouve quelques annotations sur certains mots, ce qui aide bien souvent !
J’attendais avec impatience de voir l’envers du décor d’une imprimerie à cette époque, avec la censure et tous autres problèmes que rencontraient les « éditeurs ». La censure est présente à cette période, nos cours d’histoire nous l’ont appris, mais le livre aussi. Notamment avec le fameux Encyclopédie de Diderot et d’Alambert qui a bien fait du bruit et qui d’une certaine manière marque le début de la Révolution, droit, idées, liberté… Tout au long du récit on voit le « combat » mené contre et pour ce livre, la monarchie qui use de son pouvoir pour le censurer et les philosophes plaints de volonté de propager leurs idées pour un monde « meilleur »… Et surtout sans roi (d’où le petit désaccord aha) !
Parlons, du vive du sujet (car là je me suis un peu étalé sur le point de vu historique, et croyez moi, j’aurais pu longuement continuer). Nous pénétrons chez la famille Amelot, charmante famille d’imprimeurs. Qui vit paisiblement, jusqu’au jour où Balthazar, le père de notre héroïne est arrêté sur lettre cachet, sans raison. C’est alors que Judith, âgée de 16 ans, se lance dans le défi de tenir l’imprimerie, soutenu par sa sœur et sa mère. Les personnages ? Tous à fort caractères, et différents. On a la plus petite, joueuse et innocente, la cadette, Esther, réservé et soucieuse. Judith quant à elle, est un personnage bien courageux et encore bien insouciant. Bref, on se doute que faire marcher une entreprise n’est pas une tâche anodine pour une jeune femme de 16 ans, surtout avec des ouvriers assez difficiles. Alors que Judith semble découragée, elle reçoit ses mystérieuses lettres anonymes, ses lettres d’amour. Qui ce cache derrière ces belles phrases ? Le séducteur Quattreterre, auteur essayant d’imprimer son livre chez la famille Amelot, l’ami d’enfance de Judith ou encore un des ouvriers ? Tel est la question durant toute l’histoire, cette romance est légère et n’est pas envahissante sur le reste de l’intrigue. Qui essaye tant de nuire à la famille Amelot ? Mais surtout pour quelle raison ?  Et oui, car après la malheureuse arrestation du père, une sorte de malédiction semble s’acharner sur cette famille. L’intrigue est prenante, on pense avoir trouvé la solution puis on revient au point de départ… Tout au long du roman Judith évolue, grandie pour à la fin devenir une vraie femme…

C’est donc sans hésiter que je conseille ce livre aux amoureux d’histoires et aux passionnés de livre 😉 C’est avec plaisir que je lirais la suite des aventures du Judith !

Ma note: 7,5/10  et fait certainement partie de mes coups de cœurs !

Si vous l’avez lu, partager moi votre avis, et si il vous donne envie dite le moi 🙂
xoxo, Jade !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s