Les fiancés de l’hiver

les-fiances-de-lhiverTitre: La passe-miroir #1, Les fiancés de l’hiver
Auteur: Christelle Dabos
Edition: Gallimard Jeunesse
Pages: 518
Prix: 18€
Il existe en forma de poche chez Folio est il est à un peu près à 8€.
L’histoire: Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante de Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis: Après être resté un an dans ma PAL, les fiancés de l’hiver sortent enfin de cette pile. J’en ai entendu beaucoup de bien, donc forcément j’avais hâte de pouvoir me forger mon propre avis. Je suis extrêmement mitigée je n’ai pas accroché aux 350 premières pages précisément, ce qui représente tout de même 67% du livre (bonjour la ES)… Mais j’ai A.D.O.R.É la suite.

J’ai apprécié le personnage d’Ophélie qui, je trouve est assez différent de ce que l’on voit dans les sagas. Notre héroïne est maladroite, timide, fan d’histoire, et elle tient un musée. Quant à Thorn, je l’ai trouvé impressionnant et charismatique. Pour les autres personnages, ils sont tous très bien « travaillés ». Celui que j’ai le plus aimé est Archibald, son franc-parler fait de lui un personnage marrant et une simple discutions devient tout de suite plus palpitante quand il est là !
Notre découvrons Ophélie, sur son arche Anima et dans son musée qu’elle aime plus que tout mais malheureusement elle sera amenée à le quitter. Les descriptions sont vivantes, oui oui vivantes. L’auteur fait de la personnification, la spécialité d’Anima c’est que les objets « parlent » du moins s’expriment comme ils le peuvent. Et c’est très agréable à lire, hormis quelques fois où j’ai trouvé ça un peu long.
Tout de suite la plume de Christelle Dabos, m’a plongé dans un film signé Hayao Miyazaki, avec ces univers hors du commun. Déjà la couverture me fait penser à Le Château dans le ciel, quant aux décors surtout à un passage précis à Le château ambulant même Thorn me fait penser à Hauru dans cette animée. Etant une grande fan (si bien que mes animaux de compagnies portent des noms de ces dessins animés), j’ai beaucoup apprécié l’univers.

Pour ce qui est de l’histoire, j’avoue avoir eu énormément de mal à m’y plonger. Certains passages étant trop longs (notamment le voyage et l’arrivée d’Ophélie au Pôle). Au fil du livre, l’histoire se corse, dévoilant une intrigue bien plus complexe qu’au premier à bord. Pourquoi Ophélie a-t-elle vraiment été choisis ? Je vous laisse le découvrir…
Dans ce roman, plusieurs clans sont imaginés, avec chacun leur pouvoir. Ils se différencient par un tatouage, chaque famille ayant son propre symbole. Et il y a une famille en particulier qui a attiré mon attention, La Toile. J’ai trouvé l’idée très bien trouvé, avec l’emplacement de leur tatouage, leur pouvoir… Je n’en dirai pas plus, pour laisser un peu de surprise à ceux qui ne l’ont pas lu.
La partie du roman que j’ai préféré est celle qui se déroule à la Citacielle, j’ai aimé découvrir cet endroit magique en même temps qu’Ophélie et d’avoir son avis sur ce qu’elle voyait, notamment le moment où elle découvre les domestiques. D’une certaine façon le Citacielle m’a fait penser au Capitole dans Hunger Games. Là où tout est démesuré, où l’impossible est réalisable et surtout l’endroit où les rumeurs et conflits sont omniprésents.

Pour la deuxième fois (première techniquement), le concours Gallimard nous trouve des auteures surprenantes avec une histoire et un univers bien à part. J’ai d’abord lu Les mystères de Larispem, que j’ai chroniqué ici. Et dans ces deux romans on découvre, on plonge dans un univers fabriqué de toutes pièces (remarque pas totalement pour Les mystères de Larispem). Ce que je voulais dire, c’est que chez ces deux gagnantes, la plume est divine et l’idée originale ! Rien à voir, avec des histoires « bateaux« .
Sans aucun souci je conseille ce livre, même si je n’ai pas trop accroché au début la fin m’a happé. Et une grande majorité des avis son positif ! 

J’ai hâte de lire le second volet (que j’ai commandé à noël).

Ma note: 7/10

xoxo, Jade !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s