Les mystères de Larispem

Titre: Lesles-mysteres-de-larispem mystères de Larispem
Auteur: Lucie Pierrat-Pajot
Edition: Gallimard Jeunesse
Prix: 16€
Pages: 257
L’histoire: Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent… Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville.
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?

Mon avis: Aïe. J’avais hâte de lire ce livre, j’en entendais tellement de bien ! Je pense que j’en attendais un peu trop… J’avoue être assez déçu par ce premier tome, j’aime l’idée générale mais alors que c’est lent ! Pour moi, l’histoire devient intéressante à partir du chapitre 9, ce qui fait un peu tard…

C’était étrange, j’avais envie de tourner les pages, je n’arrivais plus à m’arrêter. Pas parce qu’on avait trop d’informations et que je voulais savoir la fin. Non, non, justement tout aller un peu trop lentement à mon goût. Certes l’histoire est très bien écrite, l’auteur à une magnifique plume, elle nous envoûte, c’est ce qui me faisait tourner les pages. Mais l’action n’y est pas.

L’histoire en général est brillante, les personnages sont « vivants », mais je trouve qu’il n’y avait pas ces petites scènes qui vous accrochent au livre. Je suis sûr que le tome suivant me plaira beaucoup, et j’ai vraiment hâte de le lire.

Nous sommes plongés dans Larispem – autrefois Paris. Ici, en 1899 Larispem est totalement indépendante. Les castes telles que la bourgeoisie, le clergé etc n’existent plus dans cette Cité-Etat, ils ont été exilé pour les chanceux ou tués pour eux qui le sont un peu moins. En effet lors de la seconde Révolution de 1871, les gens du petit peuple on sut vaincre les « versaillais » – alors quand réalité se fut le contraire, lors de cette rébellion.
C’est une uchronie originale, mêlant passé et futur, avec ces grandes constructions de verres sur les anciens édifices Parisiens. Un point en plus !
L’autre excellente idée, l’utilisation de l’argot des bouchers ! J’ai adoré prendre quelques secondes à déchiffrer certaines discussions. Et surtout en comprend un peu mieux le choix du nom de la ville soit Larispem.
J’ai une préférence pour les chapitres dans lesquels nous retrouvions Nathanaël, c’était beaucoup plus palpitant que les histoires de Liberté et Carmine qui à mongoût, à certains moments, combler un peu les trous. De plus, je trouve dommage que l’histoire de livre que trouvent les deux filles soit si peu évoqué, enfin à aucun moment on a réellement connaissance de « l’intérieur » de ce manuscrit.

Pour moi, ce livre est une belle introduction sur ce qui nous attend. Je conseille donc cette lecture sans hésiter au amoureux de SteamPunk, et même à ceux qui ne le sont pas (comme moi). 

Ma note: 7,5/ 10 !

xoxo, Jade !

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les mystères de Larispem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s