Phobos #2

Phobos T.2Titre: Phobos, tome 2.
Auteur: Victor Dixen
Editions: Robert Laffont
Pages: 490
Prix: 17, 90€
L’histoire: [ATTENTION spoil !]
Ils croyaient maîtriser leur destin.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
Elle croyait maîtriser ses sentiments.
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

Mon avis: Avis qui devrait être sans spoil, si ça doit arriver: je le dis.
Je fus vraiment, vraiment, très très mitigée. Alors que j’avais hésité à mettre le tome 1 en coup de cœur (retrouve mon avis ici) , une chose est sur pour ce deuxième tome: ce n’est pas un coup de cœur. Mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas aimé.
Forcément j’avais hâte de retourner à bord du Cupido, de retrouver nos héros

Tout d’abord, je dois vous dire un truc. Alors que tout le monde préfère les chapitres en champs (point de vue de Léonor), j’apprécie plus ceux en contrechamps ou hors-champs. 
Je trouve que dans ces moments on voit que les téléspectateurs se font tout autant manipuler que les candidats, c’est vraiment intéressant –et ça fait réfléchir sur les téléréalité d’aujourd’hui-. J’avais déjà souligné ce fait dans le tome 1 mais on le retrouve encore plus là, et ça j’aime beaucoup 🙂 De plus, on nous montre que l’on peut vite devenir dépendant de la télé, sérieusement c’est flippant. On dirait que l’émission devient vitale, comme une habitude quotidienne tel que manger, boire, dormir… Sommes-nous des grosses commères espionnant le vie d’autre humain ? –c’est tout pour moi :’)

Mais voilà le sujet qui fâche: LES CLICHÉS !!! –o.O– Non mais à des moments j’ai cru devenir folle, bon ok ça, ça ne vous avance à rien. On reprend:
La rencontre entre Léonor et son fiancé –?– sur un niveau de culculositéj’invente des mots et alors ?– nous étions au sommome, j’ai trouvé ça d’un niais…  Si c’était que lors de ce moment, ça aurait été. Mais non, en fait tout le long du livre leur relation est comment dire… clichés, pas intéressante, niaise.
Deuxième point qui m’a dérangé: Léonor change beaucoup beaucoup trop vite de comportement.  Enfin elle change d’avis sur l’amour. Elle qui était si rigide devient limite pathétique sur ce point-là. J’avoue que ça m’a déçu car j’avais apprécié notre héroïne dans le tome 1 justement par rapport à ses règles, son impression sur l’amour.
Un autre truc, positif, sur les relations qui apparaissent dès les premières pages: j’ai adoré, une fois les couples révélés, l’idée des ships ! Comme nous faisons dans nos séries, mélanger le nom (ou prénom) du garçon et de la fille. Ça montre que Victor Dixen, cherche tout ce qui est possible pour que son livre se rapproche d’une série: il veut clairement nous rendre acroet ça marcher eheh

Bon, pour finir, j’aimerais dire: tous ses clichés que j’ai critiqué… ON ADORE TOUS ! Alors oui, ça m’a un peu énervé. Oui, j’ai trouvé ça cul-cul. Mais comme beaucoup de personnes, j’étais à fond, ça me faisait fondre, ça me faisait rire
En fait je fus plus surprise de trouver ce genre de relation dans Phobos, je ne m’attendais pas du tout à ça 😉

Je lirais évidemment la suite, enfin je pense lire Phobos Origines maintenant –entre le 2 et 3– ! J’espère que le troisième tome ne me décevra pas !
Si vous l’avez lu quand avez-vous pensé ? Dites-moi tout :p

xoxo, Jade !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s